Actualités & Parutions

Retrouvez les actualités d’alertgasoil™ à travers les partages de l’entreprise et les parutions medias.

18 décembre 2020
Article

Comment optimiser son plan de transport ?

by a.palli in

Image Comment optimiser son plan de transport ?
Body

Comment optimiser son plan de transport ?

Le plan de transport (PDT) constitue l’un des fondamentaux de la logistique pour les transporteurs. De nombreux facteurs entrent en ligne de compte pour son optimisation : la nature des marchandises véhiculées, le nombre d’intermédiaires, les difficultés d’accès au point de livraison, les délais impartis… Des outils existent pour améliorer son PDT et ainsi réaliser des gains de temps et d’argent.

Qu’est-ce qu’un plan de transport ?

Un plan de transport ou PDT représente les connexions entre les différentes plateformes pour constituer un réseau logistique complet. Il comprend tous les éléments de la chaîne logistique qui peut être plus ou moins complexe. Elle part du fabricant du produit et s’arrête à son destinataire en passant par une ou plusieurs entreprises de transport et entrepôts. Le PDT gère précisément tous les aspects de la livraison et notamment :

  • Les horaires de départ et d’arrivée des marchandises à chaque point de contact : chez le fabricant, dans le ou les entrepôts de transit et chez le destinataire final.
  • Les besoins en homme et en matériel : nombre de manutentionnaires nécessaires, de chauffeurs, nécessité de disposer d’un transpalette pour la manutention...
Simliateur

Quels critères prendre en compte pour optimiser un plan de transport ?

De nombreux critères sont à prendre en compte dans l’optimisation d’un plan de transport.

La préparation des commandes

On évalue ici le temps nécessaire à la préparation des commandes et à leur manutention : tri, chargement et déchargement, dépotage des palettes... Des marges de manœuvre doivent être prévues comme un colis qui se détériore, la chute d’une palette ou l’absence d’un manutentionnaire.

Le temps de trajet

Quel est le temps de trajet nécessaire ? Il convient ici d’intégrer aussi les impondérables : bouchons, intempéries, difficultés de circulations dues à des travaux… Mais aussi les éléments de sécurité comme le temps engendré par les manœuvres pour se garer devant l’entrepôt pour récupérer les marchandises ou les temps de pause que les chauffeurs doivent respecter.

Dans ce délai de transport, vous devez aussi prévoir les arrêts obligatoires pour effectuer le plein de gasoil.

Les horaires d’ouverture des entrepôts

Il peut aussi y avoir des critères liés aux horaires d’ouverture et de fermeture des entrepôts dans lesquels vos chauffeurs récupèrent la marchandise. Le plan de transport doit aussi intégrer ces éléments. Veillez donc à vous renseigner en amont sur les contraintes du lieu et sa configuration. Par exemple, s'il n’y a pas de quai de chargement et de déchargement, les opérations de manutention vont être allongées.

Les contraintes liées au transport international

Vous livrez à l’international ? Votre plan de transport doit inclure des éléments qui y sont liés comme les contrôles et formalités de douanes (hors de l’espace Schengen). Ainsi que la législation locale : limitations de vitesse différentes, agglomérations inaccessibles à certaines heures, jours lors desquels la circulation est interdite...

Quels sont les enjeux de l’optimisation d’un plan de transport ?

L’optimisation d’un plan de transport revêt plusieurs enjeux. D’abord des enjeux d’organisation largement évoqués ci-dessus. Mais aussi et surtout des enjeux économiques, le PDT devant aider les transporteurs à optimiser leurs finances. Sans négliger pour autant les enjeux écologiques, dans un contexte où l’on demande au transport routier de surveiller ses émissions de CO2.

Les enjeux sur la trésorerie de l’entreprise

Construire un plan de transport performant a un impact positif sur la trésorerie de votre entreprise de transport. Cela passe par une optimisation des trajets en évitant les longues rotations avec camion à vide. Et un taux de remplissage des poids lourds optimal, sans pour autant les surcharger (dépassement du PTAC ou du PTRA) ce qui peut entraîner une surconsommation de gasoil préjudiciable. Et surtout des sanctions : par exemple une surcharge entre 5 et 20 % peut donner lieu à une immobilisation du véhicule assortie d’une amende qui peut aller jusqu’à 750 euros.


Autre enjeu financier ? La satisfaction client qui souhaite recevoir son colis en bon état et dans les délais. Si ces attendus ne sont pas respectés, le poids financier du retard peut peser en tout ou partie, sur le transporteur. Pour éviter cela, le plan de transport doit notamment inclure les éléments suivants :

  • Des délais de livraison raisonnables.
  • Les modalités de traçabilité des colis.
  • Le coût des assurances proposées au client : perte, casse, vol ou retard de livraison pour les plus couvrantes.
  • Les conditions de remboursement de vos clients.

Les enjeux écologiques

À l’horizon 2025, les poids lourds ayant un PTAC supérieur à 7,5 tonnes devront réduire leurs émissions de CO2 de 15 % et de 30 % d’ici à 2030. Et le respect de cette réglementation passe aussi par l’optimisation de votre PDT : investissement dans des camions hybrides moins émetteurs de gaz à effet de serre (GES), rationalisation des tournées pour consommer moins de carburant ou formation de vos chauffeurs à l’éco-conduite.

Comment optimiser son plan de transport pour réduire les coûts ?

Pour optimiser votre plan de transport soyez attentif aux éléments suivants :

  • Minimiser le temps passé à la manutention au moment de la prise en charge des marchandises. Regroupez les arrêts d’un même camion dans les entrepôts proches pour éviter les temps de trajets inutiles.
  • Être réactif face aux conditions de circulation et privilégier, si possible, les grands axes. Évitez les rocades des grandes agglomérations aux heures de pointe.
  • Prévoir les risques au moment du chargement en entrepôt, qui sont des lieux souvent très fréquentés. Anticipez les impondérables comme un poids lourd endommagé ou des contingences externes comme une porte de débarquement bloquée.
  • Si vous faites du transport international, intégrez les contraintes douanières inhérentes au passage des frontières. Même si vous ne livrez que dans le seul espace Schengen, des contrôles sont possibles. Il peut même arriver que certains camions soient bloqués pour vérification, surtout dans un contexte de relèvement de certains plans de sécurité intérieure (contre le terrorisme…)
  • La réception des marchandises est aussi une étape optimisable. Il convient ici de prévoir un temps éventuel d’attente si le client est indisponible, l’adresse incomplète ou que des procédures de retour de marchandises sont nécessaires.

Quels outils pour l’optimisation de son plan de transport ?

Pendant longtemps, les plans de transport ont été construits à la main ou à l’aide de fichiers Excel sans aucune souplesse et très chronophages à remplir. Puis sont venus les TMS ou transport management system. Ces outils permettent d’élaborer vos plans de transport, assurer la traçabilité des marchandises et générer des reportings qui favorisent l’optimisation de votre PDT. Le tout de manière automatisée et des briques complémentaires peuvent être ajoutées, telles qu’une aide à la réduction de la consommation de carburant.



Bien optimiser son plan de transport, c’est d’abord prendre en compte tous les critères qui peuvent peser sur votre trésorerie : temps de trajets, consommation de gasoil ou satisfaction clients. À ce titre, le choix d’un transport management system (TMS) performant constitue un gain de temps et d’argent indispensable.

Bouton de teste Ce bouton redigerà le visiteur vers la page Calculateur A réfaire avec une graphique